L’affiche : température ressentie = -8

La mise en scène de L’affiche (écrite et mise en scène par Philippe Ducros), présentée à Espace libre jusqu’au 26 novembre, est très efficace. Objets multifonctionnels, usage intelligent de fruits, comédiens qui se dédoublent selon les besoins de la pièce, et j’en passe.

La pièce démontre excessivement bien la douleur vécue par les Palestiniens. Difficile de douter de l’authenticité du désespoir présenté dans ce spectacle.

C’est vrai que cette guerre est affreuse. Il est vrai, aussi, qu’on n’en parle pas assez, comme dans le cas de pas mal toutes les guerres du monde d’ailleurs.

Quelle tristesse de constater que l’humanité préfère s’exproprier que de trouver un moyen de cohabiter paisiblement. Quelle horreur d’admettre que l’humanité ne fait que répéter les atrocités qu’elle se fait subir, d’un peuple à l’autre, d’une génération à l’autre.

Quel chagrin.

Publicités