Rendez-vous du cinéma québécois : ça commence aujourd’hui!

Dix jours durant, à Montréal, les RVCQ. C’est l’occasion idéale pour rattraper ce qu’on manqué pendant l’année cinématographique.

Il y a des tonnes (sérieusement) de trucs qui valent le détour, mais voici une première sélection, à froid :

– The Kate Logan Affair (vendredi 18, 17 h 15);
– Tromper le silence (vendredi 18, 19 h 30);
– The Trotsky (dimanche 20, 15 h);
– The high cost of living (jeudi 24, 19 h 30);
– À l’origine d’un cri (samedi 26, 19 h).

Les programmes de courts métrages semblent tous valoir le déplacement (ou c’est peut-être juste parce que je suis dans un trip de courts, ces temps-ci)… Chaque programme regroupe environ 5 courts, selon divers thèmes.
Rincez-vous l’oeil ici : section Courts-métranges de fiction, bandeau de droite.
Les thèmes : Adolescences, Ah! l’amour!, Bête et méchant, Contes, fables, etc., Culture pop, Décalages, De peur et de désir enfouis, Deuils, D’histoires et de réalisme, Insolite, Ménage à trois, Que du cul!, Réminiscences, Routes sinueuses, Territoires et Suggestions du chef.

Du côté des documentaires, je mentionnerai seulement le très beau Se souvenir des cendres, film d’Anaïs Barbeau-Lavalette qui se penche sur les figurants/vrais réfugiés du film Incendies, de même que le film Pierre Falardeau (dont le sujet principal est manifeste). Évidemment, il y en a bien d’autres qui appellent à être découverts…

Autrement, la section des événements mérite qu’on y jette un coup d’oeil. De mon côté, j’assisterai sûrement à la soirée Le vrai le faux selon Jérôme Minière, mercredi le 23 février prochain. Je vous en redonnerai des nouvelles!

Publicités